La prise en charge des élèves sourds : un poste d’observation privilégié du fonctionnement de notre société

Est-ce que l’enseignement de l’oral prôné par l’éducation nationale peut être une aide pour l’entrée dans le français et dans le français écrit pour les élèves sourds ?  Continuer la lecture

Langue des signes, surdité et accès au langage

En ces temps d’inclusion, il est bon le dernier livre de Philippe Séro-Guillaume offre matière à réflexion, pour ce qui est de l’éducation des jeunes sourds tant en formation initiale qu’en formation continue. Continuer la lecture

Théorie nouvelle et champ institué des connaissances

Le champ théorique de la langue des signes est traversé par deux théorisations qui, chacune à sa manière, écrase l’objet d’étude à des conceptions communes, à du connu. Continuer la lecture

Analyse critique de l’école inclusive

L’école inclusive est la conception actuelle des organismes internationaux, elle se met en place en France. Nous nous sommes plongés dans le discours officiel pour en appréhender les enjeux à partir de l’exemple de la surdité. Continuer la lecture

Contrôle qualité et évaluation scolaire

Toute l’évaluation scolaire est conçue comme le « process » (1) contrôle qualité, qui valide la production d’objets fabriqués industriellement, en ce sens que le jeune soumis à cette évaluation  Continuer la lecture

Petite leçon d’histoire de l’enseignement pour mieux comprendre l’enseignement bilingue, langue française / langue des signes française (3)

Du latin, du français et de la langue des signes… Continuer la lecture

Petite leçon d’histoire de l’enseignement pour mieux comprendre l’enseignement bilingue, langue française / langue des signes française (2)

Du latin, du français et de la langue des signes… Continuer la lecture

Petite leçon d’histoire de l’enseignement pour mieux comprendre l’enseignement bilingue, langue française / langue des signes française (1)

Du latin, du français et de la langue des signes… Continuer la lecture

Le métier d’interprète en langues des signes et celui d’interface

Que penser de l’opposition  couramment admise entre les métiers d’interface et d’interprète? L’objectif des interfaces est de faire passer le message et surtout que la personne sourde  comprenne le message par tous les moyens (mimes, LSF, écrit, dessin…). Les interfaces peuvent apporter des conseils pédagogiques aux formateurs et ont aussi un rôle de sensibilisation. Les interprètes ont le seul objectif de faire passer un message. C’est-à-dire d’en faire passer le sens, en toute neutralité.

Continuer la lecture